18,55 CHF
Disponible 2 ex.

Comment un Dieu d'amour peut-il envoyer les gens en enfer ?

John Benton

  • Référence EUR2728
  • EAN 9782914562492
  • Editeur Europresse

L’enfer suscite de très nombreuses questions dans l’esprit de l’homme. Si certains choisissent de ne pas y faire face, ces questions demeurent pourtant, lancinantes et inquiétantes. Mais il en est une en particulier qui semble être plus difficile à résoudre que les autres et qui a plongé de nombreux esprits dans la perplexité. C’est précisément celle que pose ce livre.

L’enfer existe-t-il vraiment ? Comment peut-on réconcilier l’idée d’un Dieu d’amour, dont beaucoup de gens parlent, avec celle d’un enfer aussi terrible que les chrétiens affirment qu’il est ? À quel point faut-il être méchant et dépravé pour aller en enfer ?

Dans un langage direct mais réaliste, John Benton examine ces questions, et bien d’autres encore sur le sujet. Il met son lecteur au défi de faire face à ce qui se trouve de l’autre côté de la tombe. Il lui demande de réfléchir dans cette vie présente avec ces sujets qui déterminent notre destinée.

Le chrétien peut-il faire face à l’incrédulité et aux moqueries du monde sans compromettre le message biblique ? Voici une aide qui est bienvenue par sa franchise et son dynamisme, car la menace est aussi source d’invitation et de promesse.

110 pages

EUR2728
9782914562492
Europresse
110
13.0⨯21.5⨯0.5cm
144 g
2017
2 ex.
Langue
Français
sentiment_satisfied Cet ouvrage est retenu dans notre assortiment.
Ouvrage remarquable au titre solennel qui invite l’homme à réfléchir à sa destinée éternelle. Tout en parlant de l’horreur de l’enfer, de la gravité du péché et de la colère du Dieu saint et juste, l’auteur dépeint aussi l’infinie grandeur de l’amour de Dieu. Le « comment un Dieu d’amour peut-il envoyer les gens en enfer ? » de la page 7 devient « comment un Dieu d’amour peut-il envoyer les pécheurs en enfer » à la page 21 pour se terminer par « comment des hommes et des femmes peuvent-ils persister dans leur rejet du Dieu qui les a tant aimés ? » à la page 86. L’ouvrage se termine par un appel à la repentance et à la foi en Christ. Recension de 2009.
chat Commentaires (1)
Note